Le mardi 27 juin 2017

Soins intensifs

 

Mode de fonctionnement – Soins Intensifs

Objectifs généraux :

 

§  Les résidents en médecine familiale se familiariseront avec les soins intensifs en élaborant les diagnostics différentiels, en effectuant des investigations et en prescrivant des traitements appropriés.

§  Ils prendront en charge tout l’épisode de soins d’un certain nombre de patients et utiliseront efficacement les ressources du milieu. (matérielles et professionnelles).

§  Les résidents seront confrontés parfois à des problèmes éthiques chez le patient hospitalisé (futilité, acharnement thérapeutique) et devront participer aux discussions relatives au niveau des soins,  avec la participation de la famille et des autres intervenants.

 

 

Objectifs spécifiques :

 

§  Habiletés et connaissances: histoire, examen physique, investigations et traitements qui  reflètent une bonne compréhension des différents problèmes de  santé du patient.

 

§  Connaissance de la physiopathologie des conditions fréquemment rencontrées aux soins intensifs (voir la liste annexée).

 

§  Développer une méthode de travail qui permet de mieux gérer sa journée et d’établir les priorités.

 

§  Documenter de façon structurée ses notes cliniques.

 

§  Assurer le suivi des résultats de laboratoires ou d’examens paracliniques des patients.

 

§  Mettre en application les principes de prise en charge et de continuité de soins.

 

§  Connaître ses limites dans son rôle de médecin de famille et faire une utilisation adéquate  des autres ressources professionnelles.

 

§  Connaître les complications rencontrées aux soins intensifs.

 

§  Connaître les complications associées aux différentes techniques de monitoring invasif.

 


Fonctionnement à l’unité de soins intensifs

 

Ce stage se déroule sur 4 semaines consécutives  et comprend une fin de semaine de tournée et des gardes à domicile les soirs de semaine à l’hôpital de Gatineau. Au cours de cette période, le résident prendra en charge un nombre graduel de patients, selon son intérêt et ses capacités (en général 4 à 6).  Il assurera un suivi quotidien de ces patients et sera particulièrement assigné aux nouvelles consultations. Le résident est supervisé par le médecin qui est de garde à ce moment et doit discuter de tous les cas avec lui.

 

La journée débute généralement vers 8h à l’unité des soins intensifs.  En début de semaine, le médecin et le résident établissent ensemble une planification des activités d’enseignement (discussion de cas ou sujets pertinents, cours, journal club, conférence). À la fin de chaque semaine, le médecin complète une feuille d’évaluation formative et rencontre le résident pour en discuter. L’évaluation finale est remplie par le médecin qui termine la dernière semaine aux soins intensifs. Cette évaluation doit refléter un sommaire des 4 semaines de stage. Si le résident présente des difficultés majeures qui compromettent la réussite de sa rotation, il sera de préférence avisé en mi-stage afin de pouvoir remédier aux lacunes identifiées.

 

Connaissances cliniques

 

(Ceci est une liste exhaustive des principales pathologies retrouvées aux soins intensifs.  Le résident ne sera évidemment pas exposé à toutes ces pathologies)

 

Neurologie :                Suivi du malade avec AVC/hémorragie cérébrale/post-opération neurochirurgicale

                        Suivi du malade avec méningite/encéphalite

                        Connaissance du diagnostic différentiel des encéphalopathies et delirium

                        Diagnostic du coma

                        Détermination de la mort cérébrale et critères de don d’organes

                        Principes de sédation/analgésie

 

Cardiovasculaire :       Défaillance cardiaque/œdème pulmonaire

           Syndrome coronarien aigu dans le contexte du sepsis

           Traitement (selon l’ACLS) des arythmies

           Utilisation des amines vasoactives

           Prophylaxie thromboembolique aux soins intensifs

           Diagnostic différentiel des différents types de choc

           Compréhension des mesures hémodynamiques (Swan-Ganz)

 

Pneumologie :                        Traitement de la MPOC/Asthme décompensés

                        Pneumonie acquise en communauté, nosocomiale et acquise sous ventilateur

                        Principes de ventilation mécanique

 

Gastroentérologie :     Pancréatite sévère

           Alimentation entérale et parentérale

           Prophylaxie antiulcéreuse aux soins intensifs (indications, types)

 

Néphrologie:               Insuffisance rénale aiguë et chronique

                        Désordres électrolytiques et acido-basiques

                        Dialyse d’urgence

 

Microbiologie :                       Traitement du sepsis et du choc septique (consensus)

                        Fièvre aux soins intensifs

                        Infections de cathéters

 

Endocrinologie :         Diabète et insulinothérapie

           Acidocétose/coma hyperosmolaire

           Insuffisance surrénalienne

           Myxœdème/tempête thyroïdienne.

Toxicologie :             Intoxications médicamenteuses

 

Hématologie :                         Principes de transfusion / complication

                                   Coagulation intra-vasculaire disséminée

 

Chirurgie:                    Polytrauma

                                    Suivi postopératoire

 

 

Habiletés techniques à acquérir (selon l’exposition)

 

  • Interprétation des ECG; gaz artériels; tests de fonction respiratoire.
  • Installation de voies centrales (jugulaire, sous-clavière, fémorale)
  • Installation de canules artérielles
  • Installation de Swan-Ganz (indications, complications, controverses, principales mesures)
  • Intubation orotrachéale