Le samedi 16 décembre 2017

Psychiatrie-UMF

 

Le stage de psychiatrie est actuellement composé de 2 journées par semaine en consultations psychiatriques à l’urgence de Hull alterné avec des cliniques UMF, des demi-journées au CLSC de Gatineau avec un médecin de famille ayant une pratique de santé mentale, sur une période de 4 semaines. À cela s’ajoute, des demi-journées (revenant de façon périodique sur deux ans) aux cliniques de santé mentale de l’UMF.

Sciences du comportement

Atelier ayant lieu environ 2 fois par mois les mercredis en après-midi, visant à approfondir au moyen d’exposés, de lectures, de discussions en groupes et de jeux de rôles, votre compréhension de certaines problématiques psychosociales.

 

RESPONSABILITÉ DES RÉSIDENTS:

 

  • lire les articles distribués la semaine précédant l’atelier.
  • s’engager dans les exercices et les discussions proposés.
  • pour le résident responsable de l’après-midi,  rechercher un article répondant au questionnement soulevé lors de la discussion et le remettre au plus tard deux semaines après la session.

Enregistrements numériques

Dans la salle de supervision, Vous devez toujours obtenir l’autorisation écrite du patient avant l’enregistrement.

Séances de visionnement

Chaque  résident doit faire au moins deux (2) vidéos et rencontrer la psychologue pour les analyser, pendant son stage UMF. Il doit déterminer une question et/ ou un objectif  à partir duquel, l’écoute de l’enregistrement sera faite.  À toutes les cliniques, un résident peut s'enregistrer (vidéo) pour s'auto-évaluer par la suite.  Le consentement écrit du patient doit être obtenu au préalable par le résident. Vous regarderez ensuite certains cas avec la psychologue le mercredi.

 

Mode de fonctionnement

Le but du programme d’enseignement en sciences du comportement/psychiatrie est d’intégrer les sciences du comportement dans la pratique quotidienne de la médecine. Le programme vise à intégrer la santé psychosociale et le bien-être des patients et de leur famille dans l’ensemble de leurs soins et traitements, et d’enseigner les sciences du comportement d’une manière résolument pratique et axée sur le patient. Les principaux objectifs de ce programme sont les suivants :

 

1.   Faire prendre conscience que le médecin ainsi que le patient sont des êtres humains à part entière.

2.   Permettre au médecin de mieux comprendre les aspects comportementaux de la pratique de la médecine.

3.   Inculquer au médecin les habiletés pour évaluer, gérer et aiguiller les cas de problèmes psychosociaux.

 

Les médecins de famille, avec l’aide des psychiatres, psychologues, infirmières, conseillers et travailleurs sociaux possèdent les compétences pour enseigner les principales composantes de la médecine comportementale. L’environnement de la psychiatrie ambulatoire offre une exposition supplémentaire à la psychiatrie d’urgence, à l’intervention immédiate et à la psychopharmacologie.

  

Objectifs spécifiques

 

1.         La relation médecin-patient

 

            Comprend :

            a)   Une conscience de ses propres sentiments, et une compréhension de la manière dont les sentiments, attitudes et valeurs personnels peuvent influer sur les relations interpersonnelles et la pratique de la médecine.

            b)   Une compréhension globale du patient en tant que personne à part entière avec son bagage culturel, socioéconomique et personnel et de l’influence de son profil psychosocial sur sa santé et la maladie.

            c)   Une capacité d’identifier les éléments et les caractéristiques essentiels de la relation médecin-patient (p. ex., la confiance, la défense des intérêts du patients, la relation au fil des ans).

            d)   Une capacité de reconnaître les dynamiques des interactions médecin-patient difficiles et d’élaborer des stratégies pour les gérer efficacement.

 

2.         Techniques d’entrevue

 

            Comprennent :

            a)   Réalisation d’un examen médical accompagné d’une vérification psychosociale afin d’établir un diagnostic, une liste de problèmes et un programme de traitement approprié.

            b)   Établissement d’un terrain commun avec le patient.

            c)   Une capacité à planifier et à structurer une entrevue au moyen du modèle de soins centré sur le patient.

            d)   L’acquisition d’habiletés à communiquer l’information au patient, p. ex., comment instruire le patient, comment lui apprendre de mauvaises nouvelles, etc. Développement de compétences non verbales.

 

3.         Vie familiale et interaction

 

            Comprend :

            a)   Compréhension de l’importance de la famille en médecine familiale et de sa conception en tant que système.

            b)   Une compréhension et une connaissance de base de la famille et de la vie familiale ainsi que le rapport à la santé et à la maladie.

            c)   Acquisition d’une connaissance du cycle de vie d’une famille qui comprend les phases de développement et les tâches de la vie familiale.

            d)   Développement des aptitudes nécessaires pour évaluer la vie de famille et son influence.

            e)   Établissement d’une relation de travail avec la famille et des programmes de gestion appropriés qui comprennent le traitement et la prévention.

 

 

4.         Le cycle de la vie humaine : Développement normatif

 

            Comprend :

            a)   Une connaissance de la croissance et du développement normal.

            b)   Une connaissance des étapes de la vie normale (p. ex., petite enfance, enfance, adolescence, jeune adulte, âge moyen, maturité et vieillesse), et de leur portée physiologique et psychologique.

            c)   Une connaissance des stress normaux de la vie et capacité d’évaluer leur incidence sur la personne.

            d)   Une capacité de prendre des dispositions pour une prévention et une intervention appropriées quant aux stades et stress normatifs de la vie.

 

 

5.         Le cycle de la vie humaine : Problèmes de développement

 

            Comprend :

            a)   Une connaissance et une capacité d’évaluer les problèmes de développement (p. ex., problèmes de développement chez l’enfant, la crise de l’adolescence, les problèmes sociaux reliés à la vieillesse).

            b)   Une capacité de prendre des dispositions pour un programme approprié de prévention, de traitement et de gestion des problèmes de développement.

 

 

6.         Sexualité humaine

 

            Comprend :

            a)   Une connaissance du développement sexuel humain, des réponses sexuelles et des problèmes sexuels.

            b)   Une capacité de relever les antécédents sexuels et d’évaluer la dynamique sexuelle.

            c)   Une capacité de mettre en place un programme approprié de prévention, de traitement et de gestion des préoccupations ou des problèmes de nature sexuelle.

 

7.         Médecine psychosomatique

 

            Comprend :

            a)   Une connaissance de l’interaction réciproque entre les facteurs psychologiques et physiologiques en matière de santé et de maladie.

            b)   Une capacité d’évaluer l’interaction entre les facteurs psychologiques et physiologiques en matière de santé et de maladie et de déterminer leur importance respective.

            c)   Une capacité de reconnaître les problèmes psychosomatiques et psychophysiologiques courants.

 


8.         Évaluation psychiatrique et intervention immédiate

 

            Comprennent :

            a)   Une connaissance de la psychopathologie : troubles anxieux et de l’humeur, psychose, symptômes, causalité, pronostic et traitement.

            b)   Une capacité de reconnaître et de diagnostiquer les troubles psychiatriques en fonction du DSMIV-R.

                  Comprennent :

·       dépression

·       trouble bipolaire

·       risque suicidaire

·       schizophrénie

·       troubles de la personnalité

·       états phobiques

·       déficience mentale

·       trouble mental organique

·       alcoolisme et abus de drogues

·       troubles de l’alimentation

·       troubles anxieux (toc, trouble panique, etc.)

·       urgences psychiatriques

·       troubles de conversion

            c)   Une capacité de développer un programme de gestion et d’assurer le suivi de ces troubles en consultant les ressources en psychiatrie, le cas échéant.

            d)   Compétences en intervention immédiate.

            e)   Une connaissance de la pharmacologie et de l’utilisation des agents psychopharmacologiques tels que : antidépresseurs, benzodiazépines, lithium, phénothiazines, butytrophénones et autres agents psychotropes récents.

 

9.         Modalités thérapeutiques et compétences en consultation

 

            Comprend :

            a)   Une connaissance des différentes modalités thérapeutiques (p. ex., psychothérapie brève, thérapie familiale, psychothérapie à long terme, thérapie comportementale et sexothérapie).

            b)   Une connaissance et une aptitude à prodiguer du « counseling » dans le cas de certains problèmes (p. ex., dépression réactionnelle, adaptation à une maladie chronique).

c)      Une aptitude à référer au bon moment les patients

Présences et rôle du psychologue

Le psychologue est présent deux jours par semaine à l’UMF soit le mardi et le mercredi.

Il aide le résident à mieux intégrer les éléments psychosociaux dans sa pratique quotidienne de la médecine.  À cette fin, nous viserons les objectifs suivants:

·       favoriser une plus grande conscience de soi, autant du soignant que du soigné, en tant que personne humaine ayant des besoins, des sentiments et des valeurs propres

·       augmenter la compréhension des différentes problématiques psychosociales dans la pratique de la médecine

·       développer des habilités cliniques spécifiques pour identifier, évaluer et référer adéquatement les problèmes d’ordre psychosociaux.

 

Modalités d’apprentissage

1.     Supervision clinique par le psychologue tous les mercredis matins derrière le miroir en compagnie d’un médecin.

RESPONSABILITÉ DU RÉSIDENT:

·       déterminer ses objectifs d’apprentissage

·       mettre à l’horaire les patients avec lesquels il éprouve des difficultés relationnelles ou autres.

 

2.     Visionnement d’un enregistrement en compagnie du psychologue tel que prévu à votre horaire, soit le mercredi de  8h30 à 9h30.  Il s’agit d’une excellente occasion de se voir et de s’entendre être en relation d’aide pour parfaire ses habiletés cliniques.

 

RESPONSABILITÉ DU RÉSIDENT:

Préparer ses enregistrements:

·       choisir un patient

·       obtenir  la signature du formulaire de consentement

·       demander au superviseur de programmer l’enregistrement de votre patient dans la salle de supervision 2

·       sélectionner s’il y a lieu les moments spécifiques que l’’on veut visionner avec le psychologue.

 

Exigences du programme (sur deux ans) :

8 vidéos :             1 enfant, 1adolescent et 1 personne âgée

2 adultes

et

 

3 situations patient-médecin difficiles au choix